Ce que retiendra le commerce de ce confinement Covid-19

Le confinement saison 1 ajouté à la saison 2 aura permis de mettre en évidence une chose, le caractère essentiel de la digitalisation aussi bien pour les commerçants que les industriels. Les impacts de ces deux vagues de confinement ne se sont définitivement pas faits attendre. Maintenant, chaque commerce doit s’adapter à la vente à la digitalisation.

Le temps est donc venu de faire une revue de ce que retiendra le commerce de ce confinement lié au Covid-19 et ce, d’autant plus que nous ne savons pas encore quand arrivera la fin de ce nouveau mode de vie. Les voici :

1- Plus jamais de commerce sans site e-commerce

La fermeture inattendue des magasins physiques a démontré la nécessité impérieuse de disposer d’un site e-commerce pour les acteurs du secteur. Une présence en ligne a permis pour les plus éclairés de combler le vide laissé par l’interdiction d’ouvrir les boutiques.

Les commerçants qui n’ont pas eu l’opportunité d’ouvrir leur site de vente en ligne à temps ont subi de plein fouet les conséquences économiques du Covid-19.

Aucune excuse n’est dès lors plus permise depuis l’avènement de cette pandémie et ce, en sachant que l’accès à la technologie a gagné en flexibilité depuis l’arrivée des plateformes telles que Prestashop, Magento, WordPress, Wizishop ou encore Shopify.

Cela fait maintenant plus de 10 ans que l’investissement dans l’e-commerce est devenu bon marché. Si certains commerces ont jusqu’ici trouvé l’excuse pour ne pas s’y mettre, le confinement y a mis un terme tout en faisant tomber la sanction. En effet, les e-commerçants s’en sont sortis mieux que les commerçants qui se sont contentés de leurs points de vente physiques.

commerce sur internet
livraison covid

2- Retour aux produits essentiels de la part des consommateurs

La pandémie de Covid-19 a aussi montré que tous les e-commerçants n’étaient pas égaux entre eux. Leur statut n’est définitivement pas le même en termes de rentabilité face aux ajustements que nous avons dû instaurer dans notre vie au quotidien.

Ceux qui vendent des produits que nous pouvons qualifier de nécessaires ont vu leurs chiffres d’affaires exploser. Il en est ainsi des e-commerçants spécialisés dans les domaines du bricolage, de l’informatique, des jouets, des livres, de la puériculture, du jardinage…

Il en est de même des fournisseurs de produits médicaux, du moins jusqu’à ce que les stocks s’épuisent.

A l’inverse, les e-commerces tournés vers la mode, les bijoux, la parfumerie ont vu leurs ventes péricliter. On peut toutefois s’attendre à un rattrapage post-confinement, car une chose restera toujours constante, à savoir, la nature humaine qui ne peut pas résister à l’aspect social de son existence.

3- Des commerces gagnants et des commerçants paralysés par la peur

Le confinement a suscité des prises de décision différentes parmi les e-commerçants et partant, il a entrainé deux conséquences opposées.

En effet, il y a ceux qui ont pris peur face à la situation et ont par exemple décidé l’arrêt de leurs investissements Adwords. Il y a de l’autre côté, des e-commerçants qui ont préféré renchérir devant les incertitudes de la situation et ont au contraire multiplié leur investissement dans les publicités en ligne. Il s’est avéré que ces derniers ont tiré un meilleur profit de leur décision.

Les achats sur internet ont explosé ce qui a fait que les commerçants qui ont augmenté leurs investissements en ligne ont purement et simplement capté les avoirs qui se destinaient normalement aux e-commerçants qui se sont abstenus de faire plus d’efforts dans leur stratégie de web marketing.

4- La victoire écrasante des marketplaces

De la famille des commerces gagnants, on peut encore individualiser un groupe dont la victoire aura été écrasante face à la pandémie et ses conséquences. Il s’agit des marketplaces tels qu’AmazonLaRedouteCdiscount

Les acheteurs se sont tous simplement tournés en masse sur ces marketplaces au point qu’on est tenté de prédire la plateformisation des achats en ligne d’ici 2030.

5- Une digitalisation accélérée pour les grands groupes industriels

Le confinement a aussi obligé les grands groupes industriels à changer de stratégie. En effet, ils se dirigent actuellement vers la digitalisation de tout ce qui peut l’être au niveau de leur process.

Les budgets alloués à cet effet sont en train de se mobiliser et la machine est définitivement en marche, conscients que sont ces grands groupes que leur survie dans les années à venir dépend de ces ajustements en faveur de la digitalisation.

De tout ce qui précède, on conclura que la digitalisation ne se place plus en tant que débat, mais se veut désormais être une mission prioritaire dans le monde du e-commerce. On est plus face à une course vers la digitalisation et une volonté d’investir plus loin encore dans les technologies liées à cette mission.

Force est en effet d’admettre que cette digitalisation constitue pour l’heure l’unique solution face au confinement et à la distanciation sociale. Elle est la voie qui permet d’investir dans les ventes en ligne, le télétravail, les webinaires…, autant de nouveaux aspects que toute entité doit considérer et mettre en place pour assurer sa pérennité.

e-commerce covid

Agence de Communication Digitale

Devoji vous accompagne dans le déploiement et l’optimisation de votre visibilité sur Internet. Concepteur, développeur, hébergeur, marketeur nous vous accompagnons tout au long de votre transformation digitale.

DEVOJI

Agence de Communication Digitale

Devoji vous accompagne dans le déploiement et l’optimisation de votre visibilité sur Internet. Concepteur, développeur, hébergeur, marketeur nous vous accompagnons tout au long de votre transformation digitale.

© 2020 DEVOJI. Tous droits réservés.